Comment vérifier que son activité est rentable

Te poses-tu les bonnes questions sur ton activité ? Dans cet article, tu trouveras des pistes de réflexion pour vérifier que ton activité est rentable.

Dans ton activité, il est essentiel de poser les bonnes questions. Des questions à toi-même et aux autres. En effet, beaucoup n’osent pas se questionner de peur de paraitre idiotes. Mais poser des questions reste la clé du succès ! Thomas Draguet a listé pour toi quelques questions importantes à te poser pour savoir si tu as une activité rentable et comment améliorer cette rentabilité si c’est le cas. 

Pratiques-tu le bon prix ?

Une des premières questions que tu dois te poser, c’est si ton activité est rentable. Tu es douée pour ce que tu fais, tu aimes les produits ou services que tu proposes, mais gagnes-tu réellement de l’argent dans ton activité ? Pratiques-tu le bon prix ?

Parfois, on n’ose pas pratiquer un prix supérieur au prix du marché. Or, un prix supérieur peut être accepté s’il est justifié ! Dans d’autres cas, on se retrouve avec un produit ou un service utile et apprécié, mais pas ou peu adapté au marché. On peut prendre l’exemple de l’A380 qui nécessite des aménagements que tous les aéroports ne peuvent pas réaliser.

Es-tu endettée ?

Quand ton activité n’est pas rentable, tu peux possiblement avoir recours à l’endettement en attendant le moment où tu seras enfin rentable. Mais attention, la dette peut agir comme un levier aussi bien qu’un poids. Avant de contracter une dette, vérifie que les taux d’intérêts ne sont pas trop élevés pour toi. Vérifie que tu pourras faire face aux mensualités sans trop de difficultés et que le remboursement de cette dette ne risque pas de te mettre en faillite.

As-tu une vision à long terme ?

Il est très important de faire des prévisions.

« Chaque entrepreneure devrait, chaque année, établir un budget et un plan de trésorerie afin de le suivre périodiquement. »

Mais plus important encore, pour te développer efficacement, il te faut faire des prévisions budgétaires au plus long terme possible. Cela te permettra de ne pas te faire surprendre au dernier moment par des coûts « cachés ». Un exemple assez récurent de coût qu’on ne voit pas arriver : les impôts ! Prévois bien les impôts que tu devras payer à l’avenir. Prends soin de comprendre la législation à ce sujet, la TVA etc., pour ne pas faire d’erreur dans tes prévisions, ce qui pourrait t’être préjudiciable par la suite et donner lieu à des pénalités.

Fais-tu la différence entre cash et résultat ?

Il peut y avoir un décalage entre ce qui apparait dans ton bilan et l’état réel de tes réserves de cash. Ce décalage est notamment dû aux délais de paiements dont bénéficient possiblement tes clients.

Le manque de cash à un instant T est problématique mais facilement gérable et évité par la suite. Il peut être révélateur d’un manque de prévision. Alors que la perte peut être révélatrice d’un manque de rentabilité.

Maitrises-tu tes coûts ?

Il y a une hiérarchie des coûts : des coûts qui sont indispensables au bon fonctionnement de ton entreprise, et d’autres moins. Sais-tu identifier quels coûts sont nécessaires à ton activité et pourquoi ?

Pour les frais qui permettent de générer des revenus, que soit à court ou long terme, rappelle-toi qu’ils peuvent être déduis fiscalement.

En revanche, pour tous les coûts qui ne correspondent pas à ce critère d’indispensabilité, demande-toi comment tu peux les réduire voire les supprimer.

Comment augmenter tes ventes ?

Diminuer tes coûts est une chose, augmenter tes ventes en est une autre !

Or, pour vendre, la première chose, c’est d’être toi-même convaincue que ce que tu proposes possède une vraie valeur ajoutée. Tu ne pourras pas convaincre tes potentiels clients si tu n’en es pas convaincue toi-même. Fais aussi la différence entre le prix et le coût, deux choses différentes. N’hésite pas à faire des dépenses pour promouvoir ce que tu proposes, sans oublier que tu vends à des personnes et non à des entreprises. Il faut savoir comment parler à tes clients pour les convaincre de te faire confiance, en toi et en ce que tu offres. Et si quelque chose se passe mal, essaie de réagir aussi vite que possible. Ne t’inquiète pas, ça s’apprend.

Est-ce que l’exécution suit la conception ?

Une fois que ton idée est assez précise et peut être réalisable, il faut la concrétiser. Ne laisse pas un projet en cours de développement trop longtemps. Cela pèse sur tes résultats et tu prends le risque de ne jamais le réaliser.

Est-ce que tu te rémunères ?

N’oublie pas de te rémunérer. Si tu rémunères tout le monde avant toi, tu auras tendance à te sacrifier au final. Alors que si tu te rémunères en premier, tu souhaiteras avant tout avoir assez d’argent pour payer les autres. Personne n’accepte de travailler gratuitement pour autrui, n’accepte pas de le faire pour toi-même non plus.

Ton activité dépend-t-elle de quelqu’un ?

Que ce soit un client, un fournisseur, un produit ou encore un employé, si ce dernier représente plus de 30% de ton activité, tu es dépendante de cette personne. Et cela peut être dangereux.

 

Toutes ces questions que tu dois te poser doivent te permettre d’identifier les problèmes que tu rencontres, parfois même sans t’en rendre compte, et donc de les régler.

Tu te pose d’autres questions sur la finance ? On a toute une rubrique pour toi ! 
Est-ce que tu as besoin de conseils financiers ? Sache que chez WoWo Community, nous organisons régulièrement des formations sur la finance. Surveille notre agenda et viens nous rejoindre à la prochaine !